Ratier : 107 salariés médaillés et un résultat en légère baisse pour 2018

|||Ratier : 107 salariés médaillés et un résultat en légère baisse pour 2018

Ratier : 107 salariés médaillés et un résultat en légère baisse pour 2018

Tradition oblige, la cérémonie de remise des médailles du travail a conclu une année 2018 chargée pour Ratier-Figeac. L’occasion pour le PDG, Jean-François Chanut, de faire un premier bilan des résultats, un peu en recul par rapport à 2017.

Parmi les quelque 1 241 salariés qu’emploie aujourd’hui Ratier-Figeac sur son site historique, 107 ont été mis à l’honneur vendredi 14 décembre à l’occasion de la traditionnelle cérémonie de remise des médailles du travail. Une promotion 2018 exceptionnelle de par sa taille et la fidélité particulièrement saluée par le PDG Jean-François Chanut, des 10 médaillés Grand Or (1) (40 ans d’activité professionnelle). «9 d’entre vous sont encore en activité… dont 7 ont plus de 35 ans de carrière à Ratier-Figeac même» a-t-il précisé. Présent aux côtés des anciens dirigeants Michel Ferey et Robert Vitrat, le maire de Figeac, André Mellinger, a tenu à souligner l’engagement «des salariés qui contribuent par leur travail quotidien, leur créativité, leurs efforts à la renommée de l’entreprise».

Jean-François Chanut a profité de l’occasion pour dresser mois par mois un premier bilan de l’année écoulée : «février : livraison maquette du RBPU A320 neo ; avril : prix Airbus «Best Performer» Bronze ; juin : intégration à la Boeing French Team et livraison le même mois du HSTA FTV1 ; juillet : visite de la garde nationale américaine avec un C130H rétrofité avec nos belles hélices NP2000 ; septembre : journée portes ouvertes avec près de 4000 visiteurs ; enfin il y a quelques jours livraison du 1500e ATR». En clair, l’année a été chargée et intense pour l’entreprise qui a dû faire face aux aléas d’une conjoncture souvent capricieuse dans le domaine aéronautique.

Le chiffre d’affaires en baisse d’environ 10 %

«Au total, le chiffre d’affaires 2018 de l’entreprise devrait être en légère baisse d’environ 10 % par rapport à 2017, a annoncé le PDG. Malgré cette tendance, nous avons maintenu des investissements conséquents, jugés nécessaires pour notre croissance future (développement de technologie et de programmes). Les dépenses relatives à ces investissements stratégiques, combinées aux coûts de production qui, même s’ils s’améliorent, restent lourds dans nos comptes, vont nous amener à constater un résultat net de l’entreprise en 2018 qui devrait être en recul par rapport à 2017».

Un résultat anticipé par la direction de Ratier-Figeac qui assure poursuivre ses ambitions en termes d’innovation et d’investissements «pour retrouver de la croissance tout en maîtrisant ses coûts».

(1) Médaillés Grand Or : Didier Albouy, Alain Bastide, Alain Calmejane, Thierry Fargues, Patrick Laumond, Alain Malbouires, Dominique Roquefeuil, José Rouziès, Pierre Soret et Yves Soulié.


Un trophée pour la qualité de vie au travail

Le Trophée «Mieux Vivre en Entreprise» est décerné au niveau national, par le Groupe RH & M, aux entreprises s’engageant dans la mise en œuvre d’une stratégie participative de la Santé et de la Qualité de Vie au travail. Il a pour vocation de récompenser des entreprises ayant mis en place des initiatives innovantes, exemplaires et créatrices de bien-être durable dans leur organisation. Dans ce cadre, le Trophée «Qualité de vie et Territoire» a été décerné à Ratier-Figeac, pour la mise en place d’actions d’amélioration de la qualité de vie au travail, menées en coopération avec des acteurs locaux comme Figeacteurs (photo). Ces actions ont notamment permis la création d’une crèche et d’une conciergerie d’entreprise. Cette démarche collaborative vise à augmenter la fidélité des salariés sur le territoire lotois, éloigné des grandes métropoles.

2018-12-18T10:56:43+00:00 18/12/2018|Revue de presse|