Figeac Aéro. Des pions en Asie et un modèle d’usine à dupliquer

|||Figeac Aéro. Des pions en Asie et un modèle d’usine à dupliquer

Figeac Aéro. Des pions en Asie et un modèle d’usine à dupliquer

L’industriel aéronautique Figeac Aéro poursuit sa croissance à deux chiffres et prévoit de renforcer sa présence à l’export, notamment en Asie. Le sous-traitant au fort dynamisme commercial a ajouté une nouvelle corde à son arc : la production grande-série dans une usine dédiée. Le modèle a été inauguré dans l’usine du futur bâtie à Figeac pour produire des carters.

En 30 ans, le pure player de la sous-traitance aéronautique Figeac Aéro s’est fait une réputation mondiale. Son rythme soutenu de croissance à deux chiffres, avec plus de 20% par an en moyenne chaque année, l’a hissé au top niveau européen dans son domaine, celui de la production de pièces élémentaires aéronautiques : des pièces de structure métalliques (aluminium ou titane, inconel et acier) et des pièces de moteurs. « Après avoir atteint une empreinte européenne, nous nous renforçons aujourd’hui sur d’autres zones géographiques, plus éloignées », indique Nicolas Geneteaud, responsable marketing et communication du groupe lotois fondé en 1989 par Jean-Claude Maillard.

L’Asie dans le viseur
Figeac Aéro sert les principaux équipementiers aéronautiques du monde entier, via ses sites français (Haute-Garonne, Lot et 6 autres départements) américains (Wichita, Dallas), mexicain (Sonora), marocain (Casablanca), roumain (Brazi) et tunisien (Fouchana). Son chiffre à l’export est de 25 % et Nicolas Geneteaud met en avant les fortes avancées commerciales récentes en Amérique du Nord, au Moyen-Orient mais aussi en Asie. Une joint-venture a été signée en juillet 2018 entre Shandong Nanshan Aluminium et Figeac Aéro avec l’objectif de lancer une production de pièces aluminium dès 2020. En Asie, le Lotois accompagne ses donneurs d’ordre comme Airbus qui sont installés là-bas mais vise aussi l’accompagnement des grands acteurs locaux de l’aéronautique. Figeac Aéro se met déjà sur les starting-blocks pour être prêt à accompagner Comac lorsque son démarrage commercial sera annoncé.

Plus de 1200 carters par an dans l’usine lotoise
Le 28 mars dernier, Figeac Aéro inaugurait son usine du futur à Figeac (Lot) destinée à la production de carters pour les moteurs Leap de Safran. Un contrat chiffré à 500 Mds de dollars, qui lui assure une visibilité sur au moins 10 années.
Pour safran, la nouvelle usine produit des carters (cylindres de 2 mètres de diamètre) 1A pour l’A320 NEO et 1B, malgré la chute annoncée par Boeing des livraisons des B737 Max:”Safran n’a rien arrêté pour nous pour le moment”, confirme le responsable de la communication. D’une surface de 7500 m², la nouvelle unité de production a nécessité un investissement de 37 M€ qui s’étale de 2015 à 2020. En 2015, l’entreprise produisait de l’ordre de 20 carters par an.
Aujourd’hui elle est à 20 par semaine et prévoit d’atteindre une cadence annuelle de plus de 1200 pièces.

Un pro de la grande série
L’usine est une vitrine d’innovationqui intègre les technologies derniers cri : de la RFID sur les outils, à la cobotique, en passant par l’automatisation maximale et à une solution d’orchestration de process baptisée SPC pour Statistical Process Control qui permet de déterminer e temps réel la capabilité des procédés, de déceler les dérives, de mieux exploiter les données de production. Autant d’éléments qui lui permettent d’afficher une compétitivité record. Cette usine sert aussi de vitrine mondiale du savoir-faire de l’ETI dans la production en grandes séries.
“Si nous avons d’autres contrats grand série en face, nous serons capables de répondre”, confirme Nicolas Geneteaud qui met aussi en avant l’avantage de l’internationalisation de l’ensemble des process. Usinage, ajustage, nettoyage, traitement de surface, contrôle non destructif, peinture, montage d’équipements sur la pièce produite… Toutes ces fonctions sont assurées dans un seul atelier.

Un stand de 150 m² au Bourget
“Le Bourget est un rendez-vous extrêmement important pour nous. Derrière notre stand de 150 m² où nous présenterons nos pièces moteur et de structure, nos commerciaux venant de tous nos sites éparpillés dans le monde rencontrent leur clientèle. Des rendez-vous d’affaires essentiels se nouent lors de cet événement”, commente Nicolas Geneteaud. L’occasion aussi de présenter le savoir-faire de l’entreprise pour la production de pièces complexes. Figeac Aéro pourrait ouvrir d’autres unités comme celle de Figeac: des usines dédiées à une seule pièce, ultra compétitives… tout dépendra de l’épaisseur des carnets de commandes.

Source : Juliette JAULERRY – Entreprises Occitanie n°368 / Juin-Juillet 2019 – Spécial Bourget 2019 – Publié le 29 mai, 2019 – 12:30 par jjaulerry@entreprises-occitanie.com

2019-06-12T12:20:33+00:00 12/06/2019|Revue de presse|