Cahors. “Oh my Lot !” au salon du travail et de la mobilité

|||Cahors. “Oh my Lot !” au salon du travail et de la mobilité

Cahors. “Oh my Lot !” au salon du travail et de la mobilité

C’est un bilan très positif pour la 1re opération collective de prospection. Les chambres consulaires, Pôle Emploi, le Grand Figeac, le Grand Cahors, Cauvaldor et le Département se sont réunis pour participer ensemble, sous la bannière commune “Oh my Lot !” au salon du travail et de la mobilité professionnelle qui a eu lieu ces 16 et 17 janvier à la Villette (Paris). Une occasion de faire connaître le territoire et ses atouts mais aussi d’effectuer la prospection nécessaire pour répondre aux besoins des entreprises qui peinent à trouver certains profils spécialisés dans le Lot et aux entrepreneurs qui cherchent un repreneur. Au total, plus de 450 personnes ont été accueillies sur le stand Oh my Lot ! au cours de ces deux jours. Cette présence a également permis d’accentuer la notoriété du territoire puisque plus de 50 % d’entre eux n’avaient jamais entendu parler du Lot ! Le travail va se poursuivre et notamment auprès de 149 personnes qui ont fait part de leur intérêt pour le territoire et dont le profil peut correspondre aux besoins locaux.

Cette présence à Paris s’est accompagnée du lancement du site choisirlelot.fr, vitrine du territoire et de ses opportunités professionnelles. Un site qui permet également de mettre en contact les futurs Lotois et les membres du réseau d’accueil qui proposent un accompagnement personnalisé à leurs projets d’installation. À ce jour, le réseau accompagne plus de 90 personnes dans leur installation sur le territoire. Pour découvrir le Lot (en vrai !), un jeu concours a été organisé durant le salon permettant aux visiteurs de remporter l’un des trois séjours offert dans le Lot par les intercommunalités suivantes : Cauvaldor, Grand Figeac et du Grand Cahors.

 
Source: La Dépêche du midi – www.ladepeche.fr – Publié le 30/01/2020 à 05:11 – Cahors. “Oh my Lot !” au salon du travail et de la mobilité

2020-01-30T15:35:57+00:00 30/01/2020|Revue de presse|