Un nouveau laboratoire international à l’IMT Mines Albi-Carmaux

|||Un nouveau laboratoire international à l’IMT Mines Albi-Carmaux

Un nouveau laboratoire international à l’IMT Mines Albi-Carmaux

L’IMT Mines Albi-Carmaux présente ce matin sa nouvelle plateforme de réalité virtuelle appliquée aux recherches en intelligence artificielle. Un laboratoire associé avec l’Institut technologique de Géorgie, aux États-Unis.
De nouvelles «machines» KAT-VR sur lesquelles on s’assoit, on se harnache, on coiffe un casque de réalité virtuelle qui permet de se déplacer à 380°, «qui permettent une expérimentation multijoueurs nécessaires aux démarches de prises de décisions en équipe» : c’est, entre autres, ce que les visiteurs vont découvrir aujourd’hui à l’IMT Mines-Carmaux. Narendra Jussien, le directeur de l’école, et Xavier Lorca, directeur du Centre génie industriel, lancent officiellement ce matin le Laboratoire international associé baptisé SIReN (Sentient immersive respons networks lab).

Ce laboratoire est le fruit d’une collaboration de longue date dans le domaine de l’intelligence artificielle, entre IMT Mines Albi et l’Institut de technologie de Géorgie (Georgia Tech), aux États-Unis.

Une première plate-forme Ioméga de réalité virtuelle, inaugurée en mars 2017 à l’IMT Mines d’Albi, après un accord de partenariat avec les laboratoires Pierre Fabre, permettait déjà de gérer, avec l’aide de l’intelligence artificielle, des chaînes d’approvisionnement par exemple pour les médicaments.

Nouvelle plate-forme jumelle

Cette nouvelle plate-forme technologique Iomega VR, présente à l’identique à Georgia Tech, accompagne les travaux de recherche des deux entités dans le domaine de la gestion de crise. Des situations où la réalité virtuelle et les informations s fournies par intelligence artificielle permettent à l’homme de prendre les décisions les plus adaptées, en particulier en situation de crise et d’urgence et d’en anticiper les impacts.

Depuis deux ans, les recherches dans le domaine de l’intelligence artificielle se sont amplifiées à l’IMT Mines Albi et au Centre génie industriel. Ces jours-ci, trois doctorants ont soutenu une thèse dans ce domaine, comme Raphaël Oger hier, sur le thème de l’aide à la décision pour la planification de soutien logistique.

Les démonstrations d’aujourd’hui sont réservées aux partenaires académiques et industriels de l’IMT Mines Albi, comme Veolia, Enedis Polytechnique Montréal ou encore le Laboratoire Pierre Fabre. Sont conviés également, parmi les 70 invités, le SDIS 81 ou encore le CHU de Toulouse.

Ces installations de haute technologie devraient être accessibles au public en septembre 2020 lors des prochaines Journées européennes du patrimoine.

Source : M.L – Publié le 15/11/2019 à 05:09 – Un nouveau laboratoire international à l’IMT Mines Albi-Carmaux

2019-11-21T10:42:19+00:00 21/11/2019|Revue de presse|