Les pompiers du Lot ont vacciné à la chaîne hier à l’usine Ratier. La société emblématique de Figeac a accueilli le premier centre de vaccination ouvert dans une entreprise du Lot. Un exemple salué par le préfet qui souhaite décliner l’opération sur le territoire.

Une campagne de vaccination inédite contre la Covid-19 s’est ouverte hier au cœur de l’entreprise Ratier à Figeac. Pour l’occasion, la plus grande salle de réunion du bâtiment principal avait été réquisitionnée et transformée en un centre éphémère offrant la possibilité aux salariés volontaires de bénéficier d’une première dose du vaccin Pfizer sur leur lieu de travail. 240 employés de plus de 55 ans s’étaient inscrits et 41 autres figuraient sur la liste d’attente leur permettant d’espérer profiter de la dernière dose des flacons utilisés dans la journée. “C’est vraiment une très belle initiative et puis c’est tellement commode pour nous”, confiait en fin de matinée une salariée fraîchement vaccinée qui avait tenté en vain de prendre rendez-vous au centre de vaccination de Figeac. “On attendait ça avec impatience”, indiquait un de ses collègues, saluant “une organisation efficace”. Il faut dire que la cadence était réglée à la minute près comme dans les unités de production de l’usine : à raison de deux patients toutes les trois minutes, les pompiers du Lot en charge des injections ont vacciné à la chaîne durant cette journée marathon, soigneusement orchestrée avec la direction de l’entreprise. C’est d’ailleurs Jean-François Chanut, PDG de Ratier-Figeac qui avait lancé il y a plusieurs semaines l’idée de cette opération exceptionnelle.

Une coopération efficace avec les pompiers

“Cela fait quelques mois déjà qu’on songe à la mise en place de ce centre éphémère. On a vu qu’il y avait un engouement général”, s’est félicité hier le chef d’entreprise qui a pu compter sur l’implication du commandant Céline Duval à la tête du centre de secours de Figeac. “Il a semblé logique au Sdis de répondre présent. Il faut rappeler que Ratier a une douzaine de sapeurs-pompiers volontaires, parmi eux quatre sont au CIS de Figeac. C’est parce qu’on a ce soutien en termes de personnel qu’on peut répondre à ce genre d’actions sans impacter notre activité”, a-t-elle précisé. Sur les onze pompiers mobilisés hier à Ratier pour assurer la vaccination, sept travaillent effectivement au sein de l’entreprise. “C’est une opération à la fois exceptionnelle et unique dans le département. C’est une opération exemplaire et je ne suis pas sûr qu’il y ait beaucoup d’opérations de ce type en France”, s’est enthousiasmé le préfet du Lot qui avait tenu à faire le déplacement. Un sentiment partagé par la députée Huguette Tiegna jugeant “cette idée excellente qui va amener à accélérer la vaccination dans le Lot”. D’autres entreprises du territoire comme Andros devraient bientôt suivre l’exemple de Ratier où la 2e injection est prévue le 24 juin. Le PDG Jean-François Chanut ne compte pas s’arrêter là et espère organiser mi-juin une nouvelle campagne de vaccination ouverte à tous les salariés et fournisseurs de son entreprise, soit 1 400 personnes.

La stratégie de “la proximité”

“Ce qu’on fait aujourd’hui à Ratier est exemplaire et logique” a martelé hier le préfet. L’occasion pour Michel Prosic d’illustrer l’efficacité de la politique de vaccination fondée sur la proximité dans le Lot : “Il faut aller chercher les gens là où ils sont. Là où beaucoup de départements ont trois ou quatre centres de vaccination, nous en avons seize, sans compter les centres éphémères montés jusqu’à présent avec les collectivités […] Nous consommons toutes les doses. L’organisation vaccinale qu’on a mise en place fait qu’on est le 4e département qui vaccine le plus.”

 https://www.ladepeche.fr/2021/05/19/un-centre-de-vaccination-ephemere-a-ratier-figeac-9553414.php

Audrey Lecomte – La Dépêche – le 19/05/2021