Emploi : l’industrie limousine a du mal à recruter !

|, Revue de presse|Emploi : l’industrie limousine a du mal à recruter !

Emploi : l’industrie limousine a du mal à recruter !

Les entreprises de la Mecanic Vallée lancent une vaste offensive pour recruter. Ce groupement d’environ 200 entreprises peine parfois à recruter, alors qu’il propose en ce moment 300 à 400 postes, dont certains en Limousin.

Les entreprises de la Mecanic Vallée lancent une vaste offensive pour recruter. Ce groupement d’environ 200 entreprises, installées entre Rodez (12) et Limoges (87) peine parfois à recruter, alors qu’il propose en ce moment 300 à 400 postes, dont certains en Limousin.

Pierre-Charles Caminade, l’un des responsables de la société MPRO, basée à Objat, confirme : “On a des grosse difficultés à recruter. On a même un poste sur lequel on ne trouve personne depuis deux ans. C’est très compliqué” reconnaît le responsable de cette entreprise qui a le vent en poupe.

Confronté au même problème, Jérôme Muzergue, qui dirige lui le groupe Mecalliance basé à Brive, a dû trouver une astuce pour recruter son personnel. “On ne trouvait pas de personnel“, explique-t-il, “donc depuis quelques années, on va voir des CFAI, ce qui nous permet de former les jeunes à notre main, ce qui les intéresse fortement car ils sont rémunérés, et on forme comme ça car on ne trouve pas de personnel qualifié d’une trentaine ou d’une quarantaine d’années“.

L’industrie à la Zola, c’est terminé   –   Hervé Danton, Délégué de la Mecanic Vallée

Le problème est général dans l’industrie, reconnaît Hervé Danton. Le Délégué de la Mecanic Vallée regrette que le terme “industrie” renferme encore trop d’idées reçues. “_L’industrie à la Zola, c’est terminé_” martèle-t-il. “Aujourd’hui, on travaille dans des conditions exemplaires, hommes et femmes peuvent travailler dans l’industrie mécanique, et on dit que nous sommes dans les métiers qui payons le mieux en France, et quand on entre dans l’industrie mécanique, on y fait sa carrière jusqu’à la retraite sans difficulté” précise-t-il.

Les emplois industriels d’aujourd’hui sont donc qualifiés et durables. La Mecanic Vallée en propose entre 300 et 400 cette année.

Le "croissant de la Mecanic Vallée" - Aucun(e)
Le “croissant de la Mecanic Vallée” – © Mecanicvallee.com

La Mecanic Vallée est un “cluster”, un groupement d’entreprises qui travaillent toutes dans le secteur industriel au sens large. Ces entreprises sont situées dans un “croissant” géographique qui va de Rodez à Limoges, donc sur 4 départements: l’Aveyron, le Lot, la Corrèze et la Haute-Vienne. Plus de 200 entreprises, de différentes tailles, font partie de cette Mecanic Vallée. Elles travaillent dans les secteurs de l’aéronautique, la sous-traitance automobile, l’usinage, le traitement de surfaces, les automatismes, la robotique. Elles emploies à ce jour plus de 13.000 salariés.

En savoir plus : www.mecanicvallee.com

 

Source : Alain Ginestet, France Bleu Limousin – Publié le Emploi : l’industrie limousine a du mal à recruter !

2019-10-10T11:11:14+00:00 10/10/2019|Mise en avant : Page Accueil, Revue de presse|