Beaucoup de monde pour «Entreprendre en Aveyron»

||, Revue de presse|Beaucoup de monde pour «Entreprendre en Aveyron»

Beaucoup de monde pour «Entreprendre en Aveyron»

Gros succès pour le forum «Entreprenez en Aveyron», organisé conjointement par la chambre de métiers et la CCI dans le cadre du mois de la création reprise d’entreprises de la région Occitanie.

Depuis plusieurs années les deux organismes consulaires que sont la chambre de métiers et la chambre de commerce et d’industrie unissent leurs forces vives dans l’organisation d’une manifestation qui rassemble chefs d’entreprise désireux de céder leur outil de travail, repreneurs et porteurs de projets. Un creuset d’une journée avec divers intervenants et interlocuteurs qui peuvent accompagner toutes ces personnes dans leurs démarches. Cette année, cette journée intervenait aussi dans le cadre de l’opération «Création reprise d’entreprises», initiée pendant un mois par la région Occitanie. De quoi donner encore plus d’impulsion à cette dynamique de l’entreprenariat.

«Un pas décisif»

Et c’est bien ce qui c’est passé, puisqu’une belle affluence s’est précipitée dans les salles de la chambre de métiers qui regorgeait de monde telle une ruche. On comptait «132 cédants ou porteurs de projets», précisait, sourire aux lèvres, Dominique Costes, président de la CCI Aveyron. Les participants ont également pu se nourrir des expériences de Frédéric Salé qui vient de créer son entreprise Prod’Aubrac de chausseur bottier à Saint-Côme d’Olt ou encore celle d’Anne Gervais qui a repris une entreprise de restauration à Saint-Christophe-Vallon. C’est d’ailleurs dans cette dernière catégorie qu’on retrouve le plus d’affaires à céder, comme le confiait Dominique Costes.

Au total, 150 actions de ce type ont lieu sur les treize départements que compte la région Occitanie. «L’originalité d’une telle manifestation vient aussi de sa présentation qui sort des sentiers battus», se félicitait la conseillère régionale aveyronnaise, Monique Herment-Bultel, chargée de représenter la présidente Carole Delga, «fière» de porter une telle action. «On ne peut que se féliciter de la la fusion des régions qui permet d’agrandir le territoire de jeu des entreprises, notamment la région Occitanie qui est un grand territoire qui a de la cohérence, insiste Monique Herment-Bultel. Et la même de souligner «l’approche conviale et humaine» de l’événement, «la démarche pertinente en direction de chaque individu qui veut créer ou entreprendre».

«C’est un pas décisif pour toute personne, qui impacte aussi la famille et les proches. Il faut donc démystifier cette acte de création ou de reprise et pour cela analyser le parcours de la personne et comprendre quels peuvent être ses freins afin de gommer ses appréhensions pour que cela devienne du domaine du possible», explique Christine Sahuet, présidente de la chambre de métiers. Pour beaucoup «les dragons de l’administration font peur», entendez par là toutes les démarches administratives.

Milieu rural

En Aveyron, «la réalité est que plus de 30 % des chefs d’entreprise ont plus de 55 ans, ce qui représente près de 2000 entreprises potentiellement à reprendre dans les cinq à six ans à venir», indique Christine Sahuet. Sans compter les chefs d’entreprise d’aujourd’hui, qui, aux alentours de 40 ans, change de fusil d’épaule et se reconvertissent dans autre chose. «De plus en plus de profils cèdent vers l’âge de 35 ans», observe Christine Sahuet. Mais de tels changements se préparent et s’anticipent car «il faut compter un délai de trois ans pour un cédant ou un repreneur. C’est un longue maturation pendant laquelle l’accompagnement est capital car il ne s’agit de céder une coquille vide mais de gartder l’entreprise en bon état de marche», précise Dominique Costes. «Quand cela est bien fait, cela donne 90 % de réussite. Mais notre rôle ne s’arrête pas juste à la transaction, il se prolonge bien au-delà», surenchérit Christine Sahuet. 150 offres d’entreprise étaient répertoriées lors de cette opération dont beaucoup d’affaires en milieu rural. «C’est très important de maintenir des entreprises dans des villages ou des bourgs», soulignait Dominqiue Costes, «car ne peut pas développer d’autres offres s’il n’y pas d’entreprise sur un territoire», ajoutait la conseillère régionale. Mais notre département est réputé pour être un territoire où les gens vont de l’avant. C’est cet esprit là qui souffle sur «Entreprenez en Aveyron».

2018-11-21T10:17:56+00:00 21/11/2018|Forum Emploi/Formation, Revue de presse|